EN ROUTE

5 jours en van : l’Ontario (Partie 2)

SI TU N’AS PAS LU L’EPISODE 1, JE TE CONSEIL DE FAIRE UN TOUR ICI -> PARTIE 1

 

 

Etape 4 : Wasaga Beach & Rosseau.

Après une nuit agitée par l’alcoolémie de certaines personnes autour de notre voiture, nous avons déjeuné sur la plage de Wasaga Beach. J’ai fait un brin de causette avec un promeneur Ontarien, nous nous sommes baignés (avec un t-shirt pour moi suite aux dégâts de Sandbanks) et avons dîné sur la plage avant de nous diriger vers une crèmerie faire le plein de sucré. Puis, le ventre rassasié, nous avons pris la route du Parc Algonquin, mais c’était sans compter Rosseau.

 

 

Nous avons été littéralement éblouis par ce petit village perdu au milieu de nul part (comme beaucoup de ville en Ontario). Et nous avons décidé de nous y arrêter. Petit vue sur le lac Rosseau avec un soi disant phare qu’on a jamais vu. Petite plage, avec une table de pic-nique qui n’attendait que nous pour le souper. Nous avons donc mangé face au lac, avec des îles au loin. Des enfants qui jouaient un peu partout sans surveillance et surtout, au calme.

*

Ce qui nous a le plus marqué pendant ces vacances, c’est à quel point le besoin d’être au calme et loin des autres à été important. Moins on croisait de monde, mieux on se sentait. Des sauvages, clairement, mais des sauvages amoureux.

Après avoir mangé une délicieuse soupe en sachet, on a décidé d’allé boire un verre dans un beau restaurant croisé plus haut et de se promener dans le village. Coup de foudre pour cet endroit splendide. Ici c’est sur, on y reviendra. Et encore plus pour manger les noix de Saint Jacques proposées au Crossroads Restaurant. Un endroit magique avant de passer la nuit dans cette ville, au bord de l’eau.

 

 

Etape 5 : Algonquin Park, Ottawa & Montréal.

Réveil matinal et encore une fois très froid malgré le fait qu’on soit fin juillet : environ 10° dans le van. Mon Caribou est malade, et après quelques photos de notre ville coup de cœur, c’est direction la pharmacie la plus proche, soit 40km.
Se lever aussi tôt et capturer l’essence de la ville quand elle est encore endormie… Avec personne de réveillé a été vraiment incroyable. Le lac était recouvert d’une brume épaisse qui lui donnait une apparence de Loch Ness canadien.

*

 

 

Après un bref détour par Huntsville nous voilà en direction du Algonquin Park à la découverte du parc et de ses orignaux. Malheureusement pour nous, le seul Moose que nous verrons ce jour là sera celui qui mon Caribou m’a offert, en peluche. Coup de cœur à nouveau pour ce parc gigantesque. Des tonnes de randonnées sont proposées, on peut également camper, faire du kayak, se baigner, louer un emplacement de camping, partir à la recherche des fameux orignaux. Les paysages sont incroyables, l’eau est « chaude », un bel endroit pour passer quelques jours de vacances. Nous avons donc fait le Booth’s Rock Trail, une randonnée de 5.1km avec un petit dénivelé de 184m. Au sommet, on est fasciné par la vue sur le Rock Lake, dégagée sur une grande partie avec des arbres à perte de vue.

*

 

 

Après l’effort, nous avons trouvé le réconfort sur une plage d’un des terrains de camping du parc. Une dame nous a gentiment laissé garer notre van sur son emplacement. Nous avons regardé le flot des voyageurs sur l’arrivée et sur le départ, tout en se trempant légèrement dans l’eau avant de reprendre la route une fois de plus en direction de Ottawa.

Suite à un petit tour de la ville en voiture, nous avons garé le van, non sans crainte, dans une rue passante. Avoir ses affaires personnelles et toute sa vie depuis 5 jours dans sa voiture laisse un sentiment de méfiance. On ne sait jamais si quelqu’un ne briserait pas la vitre pour fouiller nos affaires pendant que nous mangeons tranquillement. Je suis restée vraiment méfiante à ce moment là et j’ai embarqué avec moi mes nombreux appareils photos. Puis nous avons soupé dans un restaurant nommé Luxe, un des meilleurs repas de ma vie. Je vous recommande à 100% ce restaurant et j’ai déjà hâte de retourner manger ce que j’y ai mangé!

Puis nous avions décidé de rester dormir dans le coin mais finalement, l’appel de notre lit aura eu raison de ce voyage.
Nous avons donc posé notre tête sur notre oreiller peu après minuit, satisfaits et fatigués.

 

 

Anecdotes :

• A chaque arrêt à un Tim Hortons, faire comprendre qu’on voulait un « hot chocolate » a été une grande aventure. On avait surement pas la bonne prononciation mais ca a été folklorique.

• Je n’ai finalement que très peu pelée, l’aloe vera m’a littéralement sauvé.

• On a parcouru 2020km en 4 jours 1/2 et en un peu plus de 30h de van.

Chaussure, où es-tu?

Please follow and like us:

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *