BILLETS D'HUMEUR

Laisser sortir la sorcière en soi

Depuis quelques temps maintenant, je me passionne de plus en plus pour tout ce qui touche à la « sorcellerie ». Déjà enfin, ma maman m’achetait de nombreux livres sur ce thème, avec en préféré : La sorcière de la rue Mouffetard et autres contes de la rue Broca. Aujourd’hui, je serais bien incapable de vous dire de quoi parlait ce roman jeunesse, mais je sais qu’il est encore dans ma bibliothèque en France et que je l’ai lu un certain nombre de fois.

Quoi qu’il en soi, cette envie de lire des histoires de sorcières, d’en apprendre plus sur elles (pas seulement pas un roman jeunesse) est de plus en plus présente en moi. Une de mes très bonne amie m’a inspirée, m’a donné envie de renouer avec cet univers en me tirant les cartes. Un geste anodin pour les personnes qui y sont habituées, quelque chose de mystérieux ou de mauvais pour d’autres. Quoi qu’il en soit, j’ai pris ce que j’avais à prendre et j’ai laissé le reste.

 

Depuis, je me suis intéressée à cet univers et j’ai commencé à intégrer des lectures comme Sorcières : la puissance invaincue des femmes de Mona Chollet. J’ai également commencé des livres moins « sorcière » mais toujours autour de la femme et du développement personnel comme La Source de Tara Swart ou encore V comme Virago de Aude Gogny Goubert. Toutes ces lignes qui donnent envie de se reconnecter à soi, de vivre en pleine conscience mais aussi de redécouvrir la sorcière qui sommeille en chaque femme.

Il y a aussi ce désir de retour à la nature et de minimalisme. Utiliser les plantes qui nous entourent, les huiles essentielles, les produits ménager à faire soi même. Bref, un retour à l’essentiel plutôt que de chercher à dépenser toujours plus dans des « produits miracles ». La quintessence se trouve en nous.

Peut-être est-ce le contexte actuel qui a provoqué une remise en question? Une prise de conscience du monde qui nous entoure. Une envie d’être une meilleure personne. Le désir d’apprendre toujours plus et de revenir à la base. Le plaisir de lire toujours plus et de s’inspirer de ces personnages fictifs ou réels.

 

J’ai donc cheminé dans ma tête, dans mon esprit et dans mon corps. J’ai même envie de me procurer un oracle nommé Divine afin de rentrer un peu plus à l’intérieur de moi. Je ne sais pas si je serais plus une sorcière avec ça, mais j’ai juste envie de creuser dans ce sens et d’en apprendre plus. De développer ma puissance féminine, de comprendre le fonctionnement de mon corps en fonction de la lune, des solstices ou des saisons.

J’ai vraiment l’impression qu’en 2021 plus que jamais, on a besoin de réapprendre à écouter son corps, de retrouver des petits rituels pour se soigner, se ressourcer et surtout, de prendre conscience de sa féminité. Alors si toi aussi tu souhaite apprendre, découvrir ta féminité ou renouer avec ta sorcière intérieure, voici quelques lectures ou choses à voir :

Womoon

Histoire du soir pour filles rebelles

Le grand livre du féminin sacré

Beauté fatale

Culottées

Cher corps

Libre

Witch Please

Sacrées

L’éveil des sorcières

La puissance du féminin

Gardiennes de la lune

Foufoune cosmique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *